Bien choisir ses plaques de cuisson en 2017

guide plaque induction

Choisir une plaque de cuisson peut s’avérer être un vrai dilemme. Les critères sont si nombreux, mais le plus dur est de se retrouver au milieu des modèles existants. L’astuce pour s’en sortir est d’en savoir assez sur chacun d’eux afin de voir lequel correspond le plus à vos besoins.

La plaque à gaz

Si ce n’est la forme, la plaque à cuisson à gaz ne diffère pas vraiment d’une cuisinière. Les deux fonctionnent de la même manière

  • D’une part avec des foyers que contrôlent des manettes
  • D’autre part avec du gaz

En plus, leurs couts d’exploitation est très abordable en raison du fait qu’elle fonctionne au gaz. Aussi, vous êtes habitué à la cuisinière, vous vous en sortirez comme un chef.

La plaque électrique

Dans le cas d’espèce, le gaz est remplacé par l’énergie électrique. Pour ce faire, l’appareil est branché sur secteur. A la place des foyers, il y a des plaques sur lesquelles il faut poser vos marmites. Pas d’allumette ni d’allume-gaz à avoir. Par contre, le coût d’exploitation est bien plus terrifiant, car les plaques électriques mettent énormément de temps à se chauffer et même à refroidir.

La plaque vitrocéramique

Tant sa forme que sa constitution rendent cette plaque unique. D’abord, elle est conçu dans d’un céramique, une matière réputée pour sa résistance aux hautes températures. Elle fonctionne grâce à la technologie de foyers radiants, présentés sous forme de cercle chauffant. Si cette plaque fonctionne aussi à l’électricité, elle chauffe bien plus vite. Ça n’en rend pas moins son coût d’exploitation élevé.

La plaque à induction

Cette plaque à un fonctionnement assez particulier. Elle ne chauffe pas à condition de poser un récipient en métal ferrique dessus. La chaleur est générée par la création d’un champ magnétique. Si elle se présente sous forme de plaque lisse, très facile à nettoyer, se l’offrir coûte une fortune, car elle est considérée comme un matériel haut de gamme.